Une vocation précoce...

 

1999, Héloïse Blain a 24 ans, elle vient de décrocher son diplôme de psychologie pratique, et elle tombe alors sur un livre au titre franchement inspirant : Les responsables porteurs de sens, de Vincent Lenhardt, pionnier du coaching en France. « J’ai su alors que, coach, j’en ferai mon métier ». Autrement dit : qu’elle se consacrerait à faire émerger le sens au sein des entreprises. Histoire d’aider le monde économique, dit-elle, « à tourner un peu plus rond ». Voilà pour la vocation. 

Avant ça ? Il y a une enfant hyper curieuse qui se rend à l’école les yeux fermés afin d’expérimenter ce que vit une aveugle, ou coupe le son du journal télévisé pour observer la logique du langage non verbal — elle apprendra plus tard la langue des signes. Il y a une adolescente rebelle mais volontiers créative : la peinture, découverte à dix ans, est une passion qui ne la quittera plus. Il y a une jeune femme qui, à vingt ans, s’initie à la méditation, auprès d’Arnaud Desjardins afin d’être mieux présente au monde — Héloïse confie d’ailleurs méditer avant chacune de ses séances de coaching. Il y a enfin une étudiante en psychologie passionnée par la dimension pratique de cette discipline — et qui travaille en alternance à la direction marketing d’une boîte allemande ou comme art-thérapeute à l’Hôpital Saint-Anne.

Et après ? Héloïse commence par cofonder une agence de créativité. Est recrutée par le groupe P.P.R. — futur Kering — pour qui elle assurera la mise en place de formations de managers et de pilotage force de vente aux quatre coins de la planète pendant trois ans. Intègre la DRH du Printemps où elle s’active pendant deux ans. Goûte pendant six ans au management à l’anglo-saxonne au sein de General Electric — « un excellent souvenir ». Et ne délaisse pas pour autant son goût de l’exploration : au fil des années, elle se forme au coaching, à l’Intelligence de Soi©, à la ludopédagogie, à la thérapie de couple — qu’elle adapte afin de coacher les binômes de travail — ou, devenue mère de trois enfants, à la pédagogie alternative de l’école Montessori. « C’est une exigence que j’ai gardée de mon première vie de psychologue chercheuse : je continue de consacrer 30% de mon temps et de mon chiffre d’affaires à la recherche, l’apprentissage, l’expérimentation ». Une conviction ? L’efficacité et la puissance d’un coaching est directement corrélée à la puissance du coach, lui-même, son regard ; il est nécessaire de l’aiguiser.

Vient le moment de se lancer. En 2013, elle a 38 ans, Héloïse Blain prend son indépendance et consacre enfin son activité au coaching professionnel en entreprise. Une coach forte à la fois, donc, de son cursus clinique et de son intime connaissance des réalités managériales. Associée de la voie des Hommes (lvdH) et superviseur depuis 2016, également médiateur spécialisé dans les partenaires-couples-tandems professionnels, elle continue à explorer les confins de l’accompagnement individuel et collectif, en français et en anglais, de visu et à distance.

Sa méthode ? « Disons qu’il y a une expression que je trouve limitée et n’aime guère, confie Héloïse, c’est « sortir » de sa zone de confort. Notre zone de confort, je suis convaincue qu’il vaut mieux l’« élargir ». C’est bien plus fécond ». Car voilà, plutôt que d’essayer de forcer sa nature, mieux vaut offrir une meilleure assise à ses élans authentiques. Plutôt que de se focaliser sur le seul symptôme, mieux vaut en explorer les causes profondes, en agrandissant son regard au contexte professionnel et à la trajectoire. Pour autant, son accompagnement fin et dense à la fois, est centré sur les objectifs et le cadre d’un contrat.

Bref, il s’agit de militer pour une amplification de soi au service de l’entreprise, sur l’Intelligence de Soi© et de l’autre. De miser sur une écologie de la personne en relation. « De considérer chaque individu dans sa globalité : ses forces comme ses vulnérabilités, toujours dans son contexte global. »

Évidemment, partir en quête d’un alignement entre son corps et son esprit est une démarche pas toujours simple — et qui remue. « Mais c’est la seule voie qui donne des effets véritablement durables, précise-t-elle, car elle invite à une réorganisation de l’être dans son entièreté ». Vous avez dit « humaniste » ? Oui, et ça c’était écrit depuis le début. 

 

*entretien réalisé par Philippe Nassif, philosophe et conférencier, talent libre lvdH.

 

« Clarifiez 
votre stratégie de coaching »

 Séance découverte 60 min.
Offert (valeur 400€)

Pour fixer un RDV cliquez ici


Ne manquez pas

les rendez-vous

de HB Ways !

Héloïse Blain
partage son expérience
en créant des interactions
stimulantes et ressourçantes

Restez informé·e

Abonnez-vous !



  


Que disent les personnes qui m’ont fait confiance ?

DRH dans un groupe international de technologie de pointe.
Comment être plus efficace ? Plus performante ? J’ai une meilleure connaissance de moi-même : je suis capable de discerner les petites voix intérieures, çà marche bien. Lire la suite

Executive Directeur, COMEX groupe industriel
J’étais dans un véritable combat, une course de fond avec le sentiment d’avoir beaucoup de bâtons dans les roues. D’emblée, on est rentré dans le fond des sujets. Lire la suite

Point de vue du Président (N+1)
I was a bit skeptical at the beginning ; I am very happy it worked so well. I realize that his self-confidence & empowerment is much bigger today. Lire la suite


Book your 60-minute
Coaching Strategy Session

Complimentary (400€ value)

Click here to schedule an appointment